L’Abbaye d’en bas

Posted on 10 août 2012

Au bas de la ”clôture des religieuses” dans la crypte d’une chapelle, reposent les restes supposés de saint Denis. Ce sanctuaire, le Martyrium, est célèbre pour un événement capital dans l’histoire du catholicisme.

Le 15 août 1534, Ignace de Loyola et six compagnons, un Navarrais, François-Xavier, professeur de philosophie au Collège de Beauvais, un Français, Pierre Fabre, prêtre savoyard, trois Espagnols, Jacques Lainez, Alphonse Salmeron, Nicolas Bobadilla, et un Portugais, Simon Rodriguez, gravissent les pentes de la Butte Montmartre pour officier dans la Chapelle du Martyrium. Dans la chapelle, refaite en 1134, ils font, un à un, ”vœu de pauvreté, de chasteté, de s’embarquer pour Jérusalem et, au retour, de se consacrer avec l’aide de Dieu au salut des infidèles, non moins qu’à celui des fidèles, par la prédication, la confession et l’administration de l’Eucharistie sans recevoir aucune rémunération”. En 1540, le pape Paul III approuve, par une bulle, cet Ordre appelé, en 1537, Compagnie de Jésus. Les Jésuites de Paris apposent, au début du XVIIème siècle, dans la Chapelle du Martyrium, une plaque de cuivre1, disparue à la Révolution et qui a été replacée, en 1890, dans la chapelle du couvent des Dames Auxiliatrices du Purgatoire.

1 ”Arrête-toi, spectateur, et lis dans ce tombeau des martyrs quel fut le berceau d’un grand ordre religieux. La Société de Jésus qui reconnaît saint Ignace de Loyola pour père, eut Paris pour mère, l’an du salut 1534, le 15 août. Elle a pris naissance le jour qu’Ignace lui-même et ses compagnons mystiquement unis à Dieu par la sainte Communion, se Consacrèrent perpétuellement à son service par des vœux religieusement prononcés au pied de cet autel.”

Related Articles:

buchblock_Page_001Montmartre, contribution à une géographie de l’imaginaire de lieux ritualisésle livre de Frédéric Rossi-Liegibel, n’est pas un travail d’historien, d’ethnologue, de sociologue ou de géographe mais un éclairage sur les relations humaines spécifiques au lieu, sur les rites sociaux initiés par les pratiques de chacun qui perdurent encore aujourd’hui. Ce livre est disponible ici.

Be the first to leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>