L’anarchisme terreau de l’esprit de Montmartre

Posted on 4 janvier 2013

La définition usuelle de l’anarchisme, rencontrée dans les dictionnaires, est souvent centrée sur la suppression de l’État, sa substitution par une société future.* Cette intention centrée sur le projet social, amène l’anarchisme à être catalogué comme une idéologie utopique, primitive et incompatible avec la complexité des réalités sociales. L’anarchisme ne peut donc être une idéologie, c’est la doctrine sociale censée apporter la solution aux problèmes de la société. En effet, ayant pour principe de renier la légitimité de toute forme de pouvoir, c’est une anti-idéologie, (selon Noam Chomsky ”l’anarchisme est une expression de l’idée que le fardeau de la preuve est toujours sur ceux qui défendent que l’autorité et la domination sont nécessaires”).

Cela remonte aux origines de l’anarchisme lors de la scission du mouvement socialiste en deux courants: autoritaire et anti-autoritaire qui trouvent leur source dans la querelle entre Marx et Bakounine au sein de la Première Internationale et aboutit à l’expulsion de Bakounine en 1872. De ce débat, deux modèles de mouvements sociaux ont émergé: ”le modèle Marxiste selon lequel une avant-garde doit guider les masses vers le socialisme futur, le rôle des masses se réduisant à amener cette avant-garde au pouvoir”; le modèle Bakouninien: ”toute autorité politique doit être rejetée, l’action directe des masses doit être librement organisée sans hiérarchie, C’était avec des paroles simples, avec des figures, qu’il fallait parler à ces hommes simples (les Paroles, par Bakounine) comme le chant matinal du coq les tirèrent du sommeil”**.

Cette déchirure voue toute alliance à l’échec, la Commune l’a prouvé***. À côté des grandes épopées du mouvement libertaire, s’est ajoutée la révolution quotidienne dans laquelle se sont jetés corps et âme des figures emblématiques de ce mouvement ”Nous qui croyions aller plus loin, ceux de Montmartre et moi, nous pleurons de rage; […] Eudes, les frères May, les frères Caria, trois vieux, braves comme des héros, le père Moreau, le père Chevalet, le père Caria, Razoua, des fédérés de Montmartre; un nègre d’un noir de jais, avec des dents blanches pointues comme celles des fauves: il est très bon, très intelligent et très brave; un ancien zouave pontifical converti à la Commune****.”

Mais aussi des milliers de personnes dont on ne pourra jamais rappeler tous les faits et gestes.

*”Anarchie: absence de gouvernement, et par suite désordre et confusion.” Le Littré. ”Système politique ou social suivant lequel tout individu doit être émancipé de toute tutelle gouvernementale. L’anarchisme est défini comme une idéologie ou doctrine qui préconise la suppression de l’État, quelles que soient les conditions historiques.” Larousse, page64, Hachette Livre, Paris, 1992. ”L’anarchisme est un mouvement d’idées et d’action qui […] se propose de reconstruire la vie en commun sur la base de la volonté individuelle autonome.” Encyclopédie Universalis, Paris, 1984. **Louise Michel, La Commune, histoires et souvenirs, page114, nouvelle édition, La Découverte, Paris, 1999 ***Mémoires libertaires, collection Chemins de la mémoire, Éditions de l’Harmattan, page297, Paris, 1993. ****Louise Michel, La Commune, histoires et souvenirs, page170, nouvelle édition, La Découverte, Paris, 1999.150 287 Maurice Barrès, les Déracinés, 1897, Romans et voyages, tome I, page1192, Collection Bouquins, Robert Laffont, Paris, 1994.

Related Articles:

buchblock_Page_001Montmartre, contribution à une géographie de l’imaginaire de lieux ritualisésle livre de Frédéric Rossi-Liegibel, n’est pas un travail d’historien, d’ethnologue, de sociologue ou de géographe mais un éclairage sur les relations humaines spécifiques au lieu, sur les rites sociaux initiés par les pratiques de chacun qui perdurent encore aujourd’hui. Ce livre est disponible ici.

Be the first to leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>