Une dédicace au Christ pour la France

Posted on 4 octobre 2012

Le patriotisme des Catholiques du Vœu national a toujours été contesté au nom du patriotisme des non-catholiques.

Par la construction du Sacré-Cœur, ses promoteurs ont professé leur patriotisme christianisé, et protesté de leur respect de la démocratie chrétienne. Leur appel, à tous les Français, est ”un appel au peuple de France, leur seule source de légitimité est de ne pas prendre parti.”*

Pourtant, l’Assemblée nationale a vraiment envisagé une restauration et voté l’utilité publique de l’église de Montmartre, il n’en faut pas plus pour faire du Sacré-Cœur une entreprise de reconstruction de la France monarchique aux yeux des opposants et de certains monarchistes, légitimistes ou orléanistes, puisque ”l’Œuvre du Vœu national au Sacré-Cœur de Jésus, pour obtenir la délivrance du souverain pontife et le salut de la France, se soumet à l’état de droit”. Mais, pour les non-catholiques, l’affirmation que la France ait pu pécher et doit faire pénitence, est insupportable. ”La raison d’État n’est pas la raison absolue, ce qui est perçu par les non-catholiques comme un affaiblissement, une absence de patriotisme, une insulte à la démocratie”.

Les promoteurs du Vœu national ne veulent qu’un ”pouvoir christianisé, expression d’une France encore chrétienne ou en train de le devenir davantage”.

*”L’Église, cette Cité de Dieu n’est point l’ennemie des cités terrestres au milieu desquelles s’accomplit son pèlerinage sur la terre. Elle s’accommode à toutes les formes de gouvernement humain, comme l’explique excellemment naguère le pape Léon XIII, dans, ses encycliques sur la Constitution chrétienne des États et sur la Liberté humaine. Elle ne repousse pas plus les formes démocratiques ou aristocratiques des autres siècles et des autres contrées. Elle admet l’usage légitime des libertés civiles. Elle tolère même ce qui pourrait être faux ou illégitime en soi dans ces libertés, si le bien des âmes le demande.” Cardinal Richard, Lettre pastorale, 24mai 1889 dans Bulletin du Vœu National, 1889, page303.

Related Articles:

buchblock_Page_001Montmartre, contribution à une géographie de l’imaginaire de lieux ritualisésle livre de Frédéric Rossi-Liegibel, n’est pas un travail d’historien, d’ethnologue, de sociologue ou de géographe mais un éclairage sur les relations humaines spécifiques au lieu, sur les rites sociaux initiés par les pratiques de chacun qui perdurent encore aujourd’hui. Ce livre est disponible ici.

Be the first to leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>