La réalité sur l’empreinte chrétienne

Posted on 5 août 2012

Il est acquis qu’il y eut à Montmartre, des inhumations de chrétiens, leurs ossements furent recueillis et groupés dans une carrière de plâtre située à mi-hauteur de la Butte: un martyrium. C’est le mot, qui, au haut Moyen Âge, désigne un cimetière de chrétiens persécutés. Sans que l’on date l’époque, ce cimetière fut surmonté, d’une petite chapelle, le Sanctum Martyrium, qui devint un lieu de pèlerinages. Puis on voit apparaître une abbaye et un village. Et de nos jours, un souvenir qui est perpétué par une rue qui coupe le neuvième et le dix-huitième arrondissement

Related Articles:

buchblock_Page_001Montmartre, contribution à une géographie de l’imaginaire de lieux ritualisésle livre de Frédéric Rossi-Liegibel, n’est pas un travail d’historien, d’ethnologue, de sociologue ou de géographe mais un éclairage sur les relations humaines spécifiques au lieu, sur les rites sociaux initiés par les pratiques de chacun qui perdurent encore aujourd’hui. Ce livre est disponible ici.