La Grande annexion

Posted on 30 août 2012

Le 26 mai 1859, la Chambre des Députés décide que les communes ou les parties de commune qui se trouvent comprises entre le mur des Fermiers Généraux et l’enceinte de Thiers, seront annexées à Paris.

Le 1er janvier 1860, Paris absorbe onze communes dont Montmartre et La Chapelle. La capitale compte désormais vingt arrondissements au lieu de douze précédemment. Les habitants de ces communes ont, jusqu’alors, peu payé de redevances. L’annexion va leur amener un surcoût de charges, de droits d’octroi et d’impôts. Les communes annexées sont, en effet, très en retard sur Paris du point de vue de l’urbanisme, de l’hygiène, de la voirie et de la police. Leur rattachement entraîne une quantité considérable de travaux. La Chapelle et Montmartre sont réunies dans le Dix-huitième et forment les quatre quartiers des Grandes Carrières, de Clignancourt, de la Goutte d’Or et de La Chapelle.

La grande annexion contraint Paris à remodeler complètement le paysage dénominatif. Le nombre de voies publiques passe de 1474 à3750. Il faut trouver des noms rapidement. La tendance encyclopédique devient irréversible. Après être passée, successivement d’un état religieux et royal, républicain et révolutionnaire, nationaliste et guerrier* la dénomination devient républicaine** ou royaliste, religieuse*** et laïque****. Elle crée là, un raccourci de l’histoire de France (le temps n’est pas encore venu pour les appellations touristiques*****). C’est la fin de toute vie municipale autonome, mais l’annexion ne modifie pas, dans un premier temps, l’aspect physique de Montmartre. Elle laisse subsister son cachet bien particulier******.

*Figures municipales: Aimé Lavy; Charles Bernard; Depaquit; Gustave Rouanet; Hébert; Jean François Lépine; Jean Varenne; Jessaint; Jules Joffrin; Lathuille; La Vieuville; Marcel Sembat; Simon Dereure; Piémontési; de Trétaigne; Véron. ** Appellations républicaines: du Canada; du Capitaine Madon; Cavé; du département; des deux Néthes; de la Guadeloupe; de Guelma; de Laghouat; de la Louisiane; de la Martinique; Oran; de Panama; du Pôle Nord; de Suez; Tholozé; de Tombouctou ***Gloires religieuses: Affre; Louise de Marcillac; de la Madone; des Martyrs; Pierre L’Ermite; Ravignan; Rochechouart; Sacré- Cœur; saint Bruno; saint Eleuthère; saint François; saint Jérôme; saint Jules; saint Luc; saint Mathieu; saint Ouen; saint Pierre; sainte Henriette; saint Isaure; sainte Monique **** Gloires laïques: Albert Kahn; Andrézieux; de l’Armée d’Orient; Arthur Ranc; Caillé; du Chevalier de la Barre; Ferdinand Flocon; Fernand Labori; Frédéric Schneider; Henri Brisson; Jacques Cartier; Jacques Froment; Jacques Kablé; Jean Dolphus; du Lieutenant colonel; Marx Dormoy; Suzanne Buisson; Yvonne le tac. ****Gloires touristiques: des Arts; de l’Assommoir; d’Oslo; de Sofia. ******”Ses rues étroites et tortueuses, et ses maisons d’un autre siècle donnent à ce quartier l’aspect d’une vieille ville de province.” Les guides Joanne, Librairie Hachette, 1857 in les Lieux de Mémoire, Quarto I, La Nation, page1062, Gallimard, Paris, 1997.

Related Articles:

buchblock_Page_001Montmartre, contribution à une géographie de l’imaginaire de lieux ritualisésle livre de Frédéric Rossi-Liegibel, n’est pas un travail d’historien, d’ethnologue, de sociologue ou de géographe mais un éclairage sur les relations humaines spécifiques au lieu, sur les rites sociaux initiés par les pratiques de chacun qui perdurent encore aujourd’hui. Ce livre est disponible ici.