L’étincelle

La pensée européenne du XIXème siècle est gouvernée par deux aspects complémentaires: le millénarisme révolutionnaire et l’espérance des sociétés bourgeoises dans un avenir illuminé par le progrès des techniques. Tous les courants de pensée, sans converger vers le même but, l’émancipation du monde ouvrier, conviennent que le problème se situe là. Pour les penseurs et les acteurs sociaux, les chemins pour y parvenir divergent. Il suffira d’une action, d’une étincelle pour que le mouvement se mette en marche. Ce sera la défaite de Sedan et la fin de l’Empire. Continue Reading →