La crise et la libération des femmes

Le chômage, la misère apparaissent avec la crise en France, en retard de deux ou trois ans sur celle des États-Unis* À l’occasion des grands scandales financiers des dernières années de prospérité, il est presque toujours question de Montmartre. Continue Reading →

La troisième fête

”Dès avant la guerre, on pouvait discerner un grave détraquement des mœurs, assister à une sorte de glissade en musique vers la coucherie pour le plaisir de ”couchotter”… Frères et sœurs qui dansent ensemble – la légèreté des robes permet tous les contacts – donnent l’impression de pratiquer l’inceste coram populo…”Cultivées dans les bouges des ports, ces danses étaient, pour matelots en bordée, une préparation violente à l’acte physiologique inutile. Il faut déplorer ces danses de rut à une époque où l’abcès vénérien est, en France, le plus grand mal physique.”* Continue Reading →

Le cirque Médrano

Le seul spectacle qui mérite leur déplacement est celui du cirque Médrano pour les clowns et les acrobates, numéros qui font partie du snobisme du Tout-Paris et pour des raisons diverses. Continue Reading →

Les mondanité est les loisirs populaires

Le beau monde qui a toujours joué un rôle dans Montmartre se fait plus rare. ”Il est un point de la vie de Paris qui la différencie de toute autre ville d’Europe et complètement de toute grande cité américaine, c’est que tout y est concentré dans un milieu, un milieu unique… Il semble qu’à Paris, chaque état de la société, chaque classe, chaque chapelle d’esprit ait délégué quelques membres à une sorte d’États généraux; une chambre du plaisir et du savoir. Continue Reading →