1890, 91, 92

Pendant quelques années, on ne relève plus de signes de contestation, hors la lettre d’un journaliste à Monseigneur Richard en 1890*, où le Sacré-Cœur est accusé d’avoir prêté de l’argent au général Boulanger.

Continue Reading →