Le réalisme poétique

Point de départ d’une nouvelle étape de ce récit. En ce début du XXème siècle apparaît ”le romancier montmartrois”: Roland Dorgelès. Il s’installe à Montmartre et mène une joyeuse vie avec ses amis Carco et Mac Orlan. Ensemble, ils donnent une autre image de Montmartre. Continue Reading →

La seconde fête

Avec la déclaration de guerre, en quelques heures, la fête est finie, une autre commence.* Continue Reading →

La première fête

Grâce à l’installation de l’Hippodrome, désormais, du square d’Anvers à la place de Clichy, le décor de la fête n’est qu’un parcours de lumière et de bruit: des théâtres pour tous les goûts, pour rire, pleurer ou frémir de peur, des programmes qui changent régulièrement, des cafés-concerts et des music-halls, des bals, des cabarets littéraires, le cirque Médrano, et à partir de 1907, des cinémas. Continue Reading →

sang®montmartre-01

La couleur de Montmartre

”Il y a les martyrs, jeunes, beaux et souvent blonds, avec autour d’eux le rayonnement de la nature, les fleurs, l’encens, comme dans une image sainte, comme dans une assomption.”* Continue Reading →

naturalisme®montmartre-01

À la fin du dix-neuvième siècle

Montmartre joue le rôle anciennement dévolu au Palais Royal et les boulevards* ne s’en portent pas plus mal, grâce ou malgré les prostituées innombrables et affairées, aux environs de la porte Saint-Denis. Et les lorettes** qui habitent déjà Montmartre, descendent de la butte en avant-garde, en voltigeuses, pour prêter main-forte. Continue Reading →

baudouin®montmartre-01

La “frontière“ entre crime et plaisir

Malgré l’avènement du Montmartre du plaisir à proximité des quartiers et malgré son influence que l’on devine, ces trahisons conjugales et ces histoires de jeunes filles qui tournent mal, ces ménages, que les faits divers mettent en lumière, ne diffèrent guère de ceux que décrivait Zola*. Continue Reading →

Les “jouissances“ flottantes

Les partenaires, que tout oppose, finissent par se rencontrer au hasard de cette ville immense mais providentielle. Le peuple et le beau monde se livrent, à Montmartre à ces jeux de l’amour et du hasard qui sont un vieux plaisir de la rue parisienne. Continue Reading →

La migration du plaisir

Les migrations du plaisir, le long des boulevards extérieurs, soulignent les rapports de curiosité, d’attirance, d’indifférence, de dégoût et parfois de haine qui s’établissent, aux différentes époques et aux différents emplacements, entre les partenaires du plaisir. Continue Reading →

attirance®montmartre-01

Le plaisir Montmartrois

”Je serai sérieux comme le plaisir” pourrait être la devise de Montmartre. La conscience de ”seulement jouer” est reléguée à l’arrière-plan, la joie liée au jeu ne se mue pas seulement en tension mais aussi en transport. Ici, extravagance et extase constituent les deux pôles de l’ambiance plaisir. Continue Reading →